Ma musique possède un aspect « ancestral », et un aspect contemporain, et ces deux aspects sont essentiels à ma créativité:

1- Ancestralité: Spécialisé dans l’art des flûtes médiévales, celtiques, jusqu’à remonter le temps plus encore, pour me spécialiser dans l’évocation de la préhistoire, je donne des concerts avec des instruments en os, en cornes, céramique ou coquillages (conques), ainsi qu’avec des lithophones (silex et lauzes), rhombes etc. J’ai eu l’honneur de jouer dans des lieux prestigieux tels que Stonehenge, Glastonbury, Avebury (Royaume-uni), ou dans des grottes ornées telles que la grotte de Gargas (Pyrénées).

Important: Je suis un artiste inspiré par les sonorités à travers les âges, mais aucunement historien: aussi mon activité musicale à base de reconstitutions d’instruments historiques ne prétend pas dépasser les limites de mon imaginaire, cherchant des voies qui ne font que proposer une certaine idée de la musique première.

J’ai vécu par le passé en pleine forêt, en montagne, notamment dans une yourte construite par mes soins, sans électricité, sans voiture, et cela m’a permis, durant de longues années de vie en dehors du temps, de vivre à un rythme  quasi « ancestral », et de développer mon oreille à des ambiances et des sonorités « naturalistes ».

Dans les grottes, ma passion pour le son prend toute son ampleur, permettant des jeux très riches avec les échos et réverbérations naturelles. Les peintures rupestres semblent alors reprendre vie et s’animent aux sons de mes instruments.

Avec l’expérience et le temps, je me suis fait l’un des interprètes d’une musique profondément naturaliste, invité en qualité de conférencier à l’Université de Bournemouth, en Angleterre, au sujet de la « musique première ».